Centre d’Etudes de Politiques
pour le Développement (CEPOD)

Formations

Les différentes études qui seront réalisées par le Centre font systématiquement l'objet d'ateliers de restitution auprès des bénéficiaires. Ces ateliers de restitution sont mis à profit pour assurer l'appropriation par les bénéficiaires des activités menées par le Centre.

Les structures bénéficiaires de l’appui du CEPOD identifient également, en rapport avec le celui-ci, les activités de formation à mener correspondant à leur besoin. Ces formations animées en priorité par les experts du Centre et/ou avec l'appui de consultants externes, peuvent aussi se dérouler à l'étranger.

Le CEPOD organise aussi, en collaboration avec des institutions telles que l’Institut de la Banque mondiale, l’IDEA International, le Centre de Recherches en Economie appliquées (CREA), le CESAG, … des sessions de formation pour le bénéfice des cadres sénégalais et d'autres pays de l'Afrique francophone, notamment dans le domaine de la régulation économique, de l'analyse macro-économique, de l'élaboration des politiques sectorielles.

Afin de pérenniser ce type d'activités, l'Institut de la Banque mondiale a établi un protocole d'accord avec le CEPOD en matière de formation à la régulation économique afin de :

  • renforcer les capacités d'analyse et de conseil des agences et administrations de régulation;
  • promouvoir des réseaux de production scientifique et d'échange;
  • favoriser la prise en compte de la problématique de la régulation économique au niveau des enseignements dispensés au sein des universités et centre de formation;
  • favoriser une plus grande implication de la société civile dans la régulation des secteurs concessionnaires de services publics ;
  • informer les représentants de l’Etat, du secteur privé et de la société civile sur les enjeux, avantages et contraintes des opérations de partenariat public/privé de plus en plus courants dans la gestion des services d’infrastructures.

Les actions qui concourent à la réalisation de ces objectifs sont essentiellement :

  • des activités de formation : il existe une forte demande pour l'ensemble des cours qui ont été dispensés en matière de régulation avec l'appui de l' Institut de la Banque mondiale ces dernières années. Des améliorations sont ainsi apportées sans cesse, notamment en matière de réalisation d'études de cas et d'animation de quelques sessions de formation par les nationaux ;
  • des activités de conseil aux autorités publiques : il s’agit d'un renforcement graduel mais conséquent des capacités en matière de régulation des marchés et d’amélioration du climat des investissements ;
  • des activités d'organisation de rencontres pour la dissémination des travaux de recherche en matière de régulation et de suivi de l’évolution des disciplines et outils de travail y relatifs : ces activités sont indispensables pour favoriser l'échange d'expériences, l'accumulation scientifique et les recherches comparées dans le domaine de la régulation économique. Un projet de mise en place d'un réseau sur la régulation économique avait déjà été discuté entre l'UPE, l'Institut de la Banque mondiale et le Centre de Recherches en Economie Publique et de la Population de l'Université de Liège. Ce projet de réseau fait suite à un séminaire organisé par l'UPE et l'Institut de la Banque Mondiale sur "les techniques de mesures de l'efficience en matière d'infrastructure". La mise en place de ce réseau répond ainsi à un objectif stratégique ayant trait à la promotion de réseaux de production scientifique et d'échange, notamment dans le cadre du Knowledge Management Program de l’ACBF ;
  • des activités de sensibilisation et de renforcement institutionnel de la société civile et des partenaires sociaux à travers des études, des conférences publiques et des publications sur la problématique et les enjeux de la régulation économique, le suivi de la mise en œuvre de la stratégie de réduction de la pauvreté... Bénéficient de ces activités les ONG, les associations de consommateurs, etc. ;
  • des activités d’encadrement de stagiaires : le CEPOD accueille régulièrement des étudiants stagiaires nationaux comme étrangers en provenance d’universités et d’instituts de formations africaines ou non africaines. Ces stages de recherche se font avec un dynamisme de haut niveau et orienté vers les résultats opérationnels, ce qui encourage l'apprentissage et favorise la réalisation de résultats concrets à la fin du stage ;
  • des activités de soutien à l’enseignement des concepts et outils de régulation économique dans les universités et les centres de formation : la finalité recherchée à travers ce type d'activité est de parvenir à prodiguer des enseignements réguliers sur la problématique de la régulation devant déboucher sur une formation diplômante. A ce titre, les contacts et la collaboration avec les centres de formation tels que le CESAG et l'UCAD se poursuivent afin de déterminer la structure la plus apte à abriter ce type de formation diplômante.

 

Actualités Récentes

Le Centre d’études de politiques pour le développement (CEPOD) du Ministère de l’Economie, des Fi

L’objectif global de l’atelier est d’aider à produire une réflexion qui situe la problématique d

L’atelier vise à permettre aux participants d’acquérir une meilleure compréhension du pole -terri

Le Centre d'Etudes de Politiques pour le Développement organise  le mercredi 3

© 2015 Centre d’Etudes de Politiques pour le Développement (CEPOD)

RéRéalisé par l' ADIE